La créativité – parfum de la liberté individuelle*

LUNIA

La créativité est comme un oiseau. Elle a besoin d’ailes, d’espace et de liberté. L’oiseau ne chante bien qu’en liberté ! Dans la cage, il a besoin de compléments alimentaires pour gazouiller. La créativité ne peut déployer ses ailes que dans la liberté d’expression.
Hélas, la vie ne nous épargne guère : dès notre enfance, elle nous plonge dans des obligations et des devoirs, eux-mêmes renforcés par une éducation reposant sur des valeurs extérieures à nous-mêmes. Ce climat nous accompagne toute notre vie et nous laisse, hélas, peu d’espace pour la créativité.

Combien de fois ne nous a-t-on pas seriné des phrases telles que : « Il faut que tu étudies bien pour devenir quelqu’un », comme si nous ne pouvions pas en décider par nous- mêmes, « Il faut souffrir pour être belle », comme si la beauté n’était pas naturelle à l’homme, «il faut travailler dur pour gagner sa croûte»… autant d’adages, de conseils, d’« encouragements » nous poussant à consommer toujours davantage, donc à travailler plus afin de gagner plus, d’acheter plus et d’avoir plus… Le cercle vicieux est engagé ! Le but ici est de créer une image, un statut social, une belle étiquette. Il n’y a rien de mal à suivre la mode. Le problème réside dans l’imitation aveugle des images suggérées par une publicité trop agressive. Se cacher derrière les portraits de stars imposés par les médias ou des idées préconçues dictées par la mode, donne une impression de fausse sécurité. Effectivement, la volonté de ressembler aux autres nous plonge dans un océan d’impersonnalité, un abri face à la critique et aux moqueries tellement redoutées.

De cette façon, nous vivons dans l’illusion de nous-mêmes

Piégée dans cette poursuite fébrile à l’image ainsi qu’à l’envie de paraître, notre intuition négligée crie famine ! Petit à petit, la fatigue chronique, les états dépressifs, les insomnies et la lassitude deviennent notre pain quotidien.

Camouflés derrière des affirmations impersonnelles telles que : « On a dit, on a fait, qu’en pensera-t-on? », nous perdons de vue qu’il suffit tout simplement d’emprunter un autre chemin, celui reposant sur le calme, la concentration, l’imagination et la créativité – voies royales vers nous-mêmes.

Là où se dirige notre attention, là aussi se concentre notre énergie

À l’heure actuelle, de plus en plus de gens cherchent à découvrir et à comprendre leur intérieur. C’est le retour vers soi-même ! On bouquine, on analyse, on consulte son psy… Quoique louable, cette démarche reste extérieure à notre personne.
Tournons-nous vers notre créativité. Certains scientifiques affirment qu’elle fait partie intégrante de nos capacités, des facultés innées dont notre cerveau est pourvu à la naissance.

Aussi longtemps que nous ne nous engageons pas à cent pour cent dans un véritable travail personnel et tant que notre créativité nous sert uniquement à plaire aux autres, tous les efforts fournis ne déboucheront que sur un piètre résultat !

La créativité ne concerne que nous-mêmes ! Elle n’est pas un patchwork d’idées « empruntées », mais une communication intime avec nous-mêmes, dans un oubli des acquis, des règles et des préjugés.

Peinture, sculpture, poterie, musique, danse, travaux manuels… la liste des possibilités créatives est longue.

Il est évident que, vivant dans le chaos du XXIe siècle, l’homme moderne s’est éloigné de lui- même. Le mot « silence » semble étrange, difficile à définir et même à comprendre. Se reposer au calme ne signifie plus grand-chose aujourd’hui ! Cela consiste souvent à regarder la télévision, écouter la radio ou jouer sur l’ordinateur. Las de tout ce bruit et de ces occupations répétitives, nous optons de plus en plus pour la méditation, tellement recommandée ces derniers temps. Confortablement installés dans une pièce tranquille, à la lueur d’une bougie et sous les effluves de l’encens, nous entrons dans des conditions favorables à l’apaisement. Et là, surprise ! Les idées, en file indienne, se précipitent et se bousculent dans notre tête, l’une après l’autre. Chacune veut être la première à attirer l’attention. Trempé dans une bouillabaisse de pensées, notre esprit ne connait presque jamais le repos !

Bien que toute forme de créativité participe au développement de notre intérieur, le chant, me semble-t-il, joue un rôle particulier dans la vie d’un être humain. Le Créateur nous a dotés de ce don et il n’a omis personne ! Ainsi, dès la naissance, tout le monde peut chanter, qu’il ait ou non de la voix. Nous ne pouvons pas empêcher quelqu’un de vocaliser dans sa cuisine ou sa salle de bain, car le chant est l’expression de ce que nous ne pouvons pas dire en paroles. Dialogue naturel avec nous-mêmes, le chant nous apporte l’harmonie, renforce notre confiance personnelle et nous aide bien souvent, par la sérénité qu’il engendre, à trouver une solution à nos problèmes. Cette forme de communication nécessite une sincérité envers nous-mêmes. En chantant, nous nous « ouvrons », par la posture, la puissance de la voix et surtout par la mise en évidence du texte. J’observe cela chez mes élèves lors des cours de chant. Au début, beaucoup de personnes restent figées : « Je ne peux pas… je n’ose pas… je n’y arrive pas… j’hésite », me disent-elles. Un miracle se produit lorsqu’on se concentre sur les paroles du texte. Des étincelles s’allument dans les regards et un sentiment de bonheur éclaire soudainement les visages : « Ça y est, j’ai osé ! », me disent souvent les étudiants. À peine « goûté » ce bonheur libérateur, ils prennent confiance en eux et dans leur professeur. Bien qu’ils choisissent une chanson composée pour la voix de quelqu’un d’autre, ils peuvent, par leur interprétation, donner une touche personnelle à la mélodie et même transformer le message. L’interprétation du texte permet donc d’exprimer les émotions et de libérer les tensions.

Le pouvoir de la créativité est sans limites. Lorsqu’un chanteur ou un acteur ouvre son « jardin secret » et s’engage émotionnellement, le public ne reste pas indifférent : les applaudissements fusent de toutes parts, et le public se lève, emporté par la force créatrice du moment ! Sa puissance ne réside pas dans la quantité, mais dans la qualité. Une seule personne, par la valeur de son interprétation, suffit parfois à déclencher un tonnerre d’ovations !

S’ouvrir à soi-même permet d’accéder automatiquement à son potentiel – source de confiance en soi. Plus on « consulte » son intérieur, plus on ose s’exprimer sur un plan personnel et plus grandit le besoin de s’affirmer par des mots tels que : « je pense, à mon avis, selon moi », et moins on se cache derrière les « on dit, on a fait… on suppose… ». Plus nous gagnons en certitude, moins la peur nous atteint.

Toute personne étant créative, les fluides communiqués ne sont pas le seul apanage des chanteurs ou des acteurs. La créativité est innée à l’homme !

Elle est rebelle. Elle n’a pas peur du qu’en-dira-t-on. Elle a ses propres lois, ses chemins non défrichés encore par personne. Elle ne connait pas de malchance. L’échec n’est qu’un stimulant, une invitation à recommencer, à rebondir.

La créativité est la recette idéale pour rester jeune. Elle est le siège du neuf, du renouveau, des inventions, des possibilités, de l’innovation, des « pourquoi pas », et cela dans tous les domaines. Pour être créatif, il faut juste rester curieux et ouvert à l’inattendu, comme un enfant ! La vie elle-même n’est-elle pas une pure créativité en constante évolution ?

La créativité nous aide à résoudre nos problèmes. Durant de nombreuses années, l’enseignement général privilégie essentiellement le développement de l’hémisphère gauche du cerveau, celui de la pensée rationnelle et logique. Hélas, la créativité ne s’y trouve pas ! Elle ne fait pas non plus partie de l’évaluation du quotient intellectuel. Pourtant, la nature nous a dotés de deux hémisphères à la naissance. Ce n’est pas pour rien que le grand scientifique Albert Einstein nous déclare : « Avec la logique vous allez de A à B, avec l’imagination – partout ». L’imagination est terriblement puissante et ne connait aucune frontière. Elle peut vagabonder partout. Elle n’a pas besoin de passeport ni de permission. Elle est libre et fait partie intégrante de nous. Nous sommes les seuls à pouvoir la juguler. L’imagination représente donc le moyen par excellence offert à notre âme pour créer et s’épanouir.

Un potentiel infini sommeille en nous tous. Soyons à l’écoute de nous-mêmes, affirmons-nous et réveillons nos forces intérieures !

La créativité, c’est oser être soi-même !

* Extrait du livre « Créativité », OSHO : « La créativité [est le] parfum de la liberté individuelle »

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Lunia Contact

Inspirer Respirer © Copyright 2022 – TVA BE0722.729.677
IBAN : BE42 1431 0748 1054
BIC/SWIFT : GEBABEBB

Menu